Retour au sommaire

Plus de 550 000 visiteurs!

Aujourd’hui, plus de 300 entreprises Flamandes et Bruxelloises ont accueilli le grand public lors de la 27ième Journée Découvertes des Entreprises.  Plus de 550 000 personnes ont jeté un œil derrières les écrans de leurs sociétés préférés.

Une fois n’est pas coutume, des gadgets ont été montrés, des jobs essayés, des hors-d’œuvre goutés et des connaissances partagées. « Nous remarquons chaque année que beaucoup de visiteurs et sociétés attendent avec impatience l’évènement, et ça nous fait plaisir à chaque fois de voir que la Journée Découvertes des Entreprises reste LA référence de la fête de l’entreprenariat », dixit Hans Maertens, administrateur délégué Voka.

La Journée Découvertes des Entreprises a attiré cette année plus de 550 000 visiteurs vers plus de 300 entreprises. « Nous remarquons que ce ne sont pas que les petites entreprises en lancement, qui trouvent leur chemin vers la Journée Découvertes des Entreprises », raconte Hans Maertens.  « Aussi des grands noms apprécient la force de l’évènement. Et c’est justement ça l’essence même de Journée Découverte : montrer tout, petit ET grand. C’est ce qui le rend encore plus fascinant. »

Les entrepreneurs entreprennent pour tous

‘Entrepreneurs entreprennent pour tous’ était le message de la 27ième édition de la Journée Découvertes des Entreprises, et ceci était encore mis en avant lors du lancement officiel de la journée avec Philippe Muyters, Ministre flamand pour l’emploi, économie, innovation et sport. « On ne peut pas insister assez sur l’implication sociale et l’impact de nos entrepreneurs. Les entrepreneurs assurent des emplois et la prospérité et construisent ainsi le monde où nous vivons tous. La Flandre peut donc à juste titre être fière de ses entrepreneurs, lesquels nous souhaitons mettre à l’avant avec la campagne ‘entrepreneurs entreprennent pour tous’. Une campagne qui ne s’arrête d’ailleurs pas ici, mais continuera à exister via les nombreuses histoires passionnantes sur ondernemersvooriedereen.be”, dixit Muyters.

ETWIE, le Centre d’expertise du patrimoine technique, de la science et de l’industrie nous parle d’un grand jour pour le patrimoine des entreprises en Flandre. “La Flandre possède un éventail d’entreprises historiques qui cachent derrière leurs portes une histoire intéressante ou un patrimoine d’entreprise exceptionnel”, reporte l’assistant du personnel Robin Debo. “Les entreprises telles que Vondelmolen, Made in Inox, Maison Maes et la distillerie Rubbens ont réussi à partager avec leurs visiteurs ce passé riche d’une manière originale.

Echantillon d’histoires

Des milliers de personnes se tenaient prêtes à déguster l’éventail d’activités sympathiques proposé par les sociétés participantes dans les différentes régions de notre pays :

  • Le coup d’envoi a été donné aux portes ouvertes Voka chez ‘Reynaers Aluminium’ à Duffel par le ministre Muyters. Le ministre a été confronté au test d’étanchéité des fenêtres au vent et à l’eau et vécut ainsi une véritable expérience virtuelle en direct !
  • A Gand, la boîte Voka de la chambre du commerce Voka en Flandre orientale a été hacké par 10 débutants enthousiastes. Avec l’initiateur Funkey, le visiteur pouvait même voler avec un drone.
  • Des costumes d’époque et actuels revenaient à la vie au sein de la Maison Maes à Tielt dans les diverses représentations et défilés de mode.
  • Les visiteurs avaient l’occasion de rencontrer Willy Naessens en personne au sein du groupe Willy Naessens situé à Wortegem-Petegem.
  • Chez ‘Made in Inox’ à Watou on voyait un forgeron du 19ème siècle à l’œuvre.
  • L’émaillerie Belge Nouvelle à Molenbeek ouvrait ses portes de l’émaillerie d’origine qui s’y trouve depuis 1923 pour la toute dernière fois car l’émaillerie déménagera vers une nouvelle location plus tard dans année.
  • Vous pouviez littéralement marcher sur l’eau avec les ingénieurs de l’Université Catholique de Louvain grâce aux chercheurs et étudiants du Département Chimique-Techniques d’ingénieur.
  • Au sein de l’Agence des routes et du trafic de Hasselt, le visiteur avait la possibilité d’emprunter un morceau d’autoroute rénové avant que la circulation n’y soit à nouveau autorisé.